Après les magnifiques fresques de Kobra rue Dutertre, la seconde édition du festival « Parcours d’art urbain – Street art » bat son plein avec deux nouveaux artistes à l’œuvre rue des Pipôts et Saint-Louis. Venez découvrir les univers graphiques de Case-Maclaim et Nikodem.

Abstrait et figuratif, l’art sous toutes ses formes s’invite sur les murs de la ville cet été. Après les 5 fresques réalisées l’année dernière, la seconde édition du festival « Parcours d’art urbain – Street art » poursuit et amplifie ce parcours artistique avec 6 nouvelles fresques qui verront le jour jusqu’au 30 août.

Après Kobra et son style qui mixe peinture originale et réalisme, place à Case-MaClaim et Nikodem qui laissent parler leur talent respectivement rue des Pipôts et rue Saint-Louis jusqu’au 31 juillet.

Case-Maclaim, artiste allemand, fait partie des pionniers du « photo-réalisme ». Conquis par l’atmosphère de la ville, il s’est attaché à représenter l’une des figures les plus symboliques de Boulogne-sur-Mer : le pêcheur. « Avant de trouver l’inspiration, j’aime me balader et découvrir le lieu où ma fresque va voir le jour » confie l’artiste. « La visite du port m’a beaucoup marqué et si je suis arrivé trop tard pour voir les marins au travail, j’ai décidé de réaliser un pêcheur au repos, en train de prendre un bain puisque la mer est son élément. La salle de bain aura un aspect typiquement français. Pas de nudité et un focus sur les mains au premier plan. Cette fresque s’appellera « Pêcheur sur Mer » ». L’esquisse donne déjà une belle idée de cette nouvelle création. A découvrir le 30 juillet prochain.

Quelques rues plus loin, changement d’atmosphère et d’univers. Nikodem, jeune artiste venu de Grenoble, trouve son inspiration dans l’art abstrait. Avec Tio Balouz et Florian Lajouanique, il s’attaque aux colonnes de l’université du Littoral rue Saint-Louis. Sous les coups de bombe de couleurs, elles vont devenir les piliers de la culture. « J’aime la liberté d’interprétation qu’offre l’art abstrait où chacun peut y voir quelque chose de différent qui varie selon la lumière et l’humeur » explique l’artiste. « C’est assez magique comme sentiment. J'aime aussi apporter de la couleur dans la ville. Nous savons tous que cela joue sur le moral. Sur ce projet, il a fallu s’adapter pour que les 24 piliers revisités s’incorporent au bâtiment. Ce que j’aime avec l’art de rue, c’est qu’il s’impose naturellement aux gens. Il permet de rendre l’art populaire dans le sens noble du terme. »

Boulogne-sur-Mer, ville riche de 2000 ans d’histoire, présente un visage en grande partie issue de la reconstruction suite au deuxième conflit mondial. Grâce au festival « Parcours d’Art urbain – Street art », murs et pignons, fruits de cette histoire, affichent aujourd’hui un nouveau visage et composent une galerie à ciel ouvert accessible à toutes et à tous. A découvrir !

Plus d’infos : http://www.ville-boulogne-sur-mer.fr/street-art/

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Boulogne-sur-Mer

Place Godefroy de Bouillon
62 200 Boulogne-sur-Mer

03 21 87 80 80

Envoyez-nous un e-mail