38 délibérations étaient au programme du conseil municipal qui s’est déroulé jeudi 16 novembre. Le débat d’orientation budgétaire, étape obligatoire avant le vote du budget qui se déroulera en décembre, était le point central de cette séance.

Le débat d’orientation budgétaire (DOB) permet de fixer les grandes lignes du budget de l’année 2018. « Grâce à une gestion saine et rigoureuse mise en place depuis de nombreuses années, la ville est aujourd’hui en capacité d’amortir des coups comme la baisse des contrats aidés et la gestion des différents transferts de compétences (ramassage des ordures ménagères, tourisme, PACS) » explique le Maire Frédéric Cuvillier.

« La capacité de désendettement de la ville est passée de 13 à 4,8 ans tandis que notre capacité d’auto-financement est aujourd’hui portée à 9,7 millions d’euros. Nous sommes donc en mesure de garantir la solidité budgétaire de la ville sans faire peser cet effort financier sur les Boulonnais puisque les impôts n’ont pas augmenté, voire même baissé, depuis des années. Cette bonne gestion nous permet de continuer à investir, avec 16 millions inscrits au budget 2018, à une époque où de nombreuses communes vont devoir réduire la voilure. »

En 2018, ces investissements permettront de continuer à développer l’attractivité de la ville (modernisation du centre-ville, requalification du quai Gambetta et du quai des Paquebots, poursuite de l’aménagement des jardins Nausicaà et de l’aménagement du site République/Eperon, création d’une salle de spectacle…), à poursuivre les travaux de transformation de la salle Damrémont en véritable palais des sports, à moderniser les écoles et la crèche Casablanca mais également à créer une plaine de jeux au Chemin Vert, à transformer l’espace Maes en centre social et à simplifier la vie des Boulonnais avec la création d’un compte famille pour les paiements des tickets de cantine et de garderie.

L’ensemble de ces investissements seront détaillés dans le budget qui sera soumis au vote des conseillers municipaux au mois de décembre prochain.

Trois motions ont également été proposées par le Maire, Frédéric Cuvillier.

La première concerne la suppression des contrats aidés « une mesure injuste et purement comptable qui témoigne d’une méconnaissance du gouvernement envers les politiques de réinsertion mises en œuvre par les collectivités et les associations. »

La seconde avait pour sujet la défense du logement aidé : « Après l’annonce d’une baisse des APL de 5€ pour l’ensemble des propriétaires de logements, le gouvernement a inscrit dans le projet de loi de finances un article qui instaure pour les bailleurs sociaux une réduction des loyers de plus de 50 € par logement et par mois où le locataire bénéficie de l’APL. Des dispositions gouvernementales injustes socialement et inefficaces économiquement. Elles vont conduire les bailleurs à être dans l’impossibilité d’assurer leurs missions et vont mettre un coup d’arrêt brutal aux politiques locales d’habitat ».

La dernière motion milite en faveur du maintien des crédits alloués par l’Etat aux Maisons de l’Emploi. « Nous en appelons à la responsabilité du Gouvernement et du Parlement afin que l’effort budgétaire ne pèse pas sur les Maisons de l’Emploi, dont les actions au plus près des besoins sont reconnues comme étant efficaces, dans un système local organisé du service de l’emploi. L’emploi qui demeure notre priorité. »


D’autres délibérations importantes ont également été votées :

Stationnement : La loi impose une nouvelle organisation du stationnement au 1er janvier 2018 avec la mise en place du « forfait post stationnement ». Le conseil a décidé de s’aligner sur le montant actuel des contraventions en fixant ce forfait à 17€ en cas de dépassement de la durée de stationnement par les usagers. Si ce dépassement est inférieur à 20 minutes, le montant de ce forfait sera réduit au prorata du paiement déjà effectué par l’automobiliste. Exemple : Une voiture stationnée en zone rouge a payé 1,50€ pour 1h30. Si la voiture reste stationnée pendant 1h45, le paiement du forfait de 17€ sera réduit d’1,50€.

Exposition : Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, les Archives Municipales proposeront l’exposition « Boulogne 14-18 ». Après le beau succès rencontré par 1917, le moment Pershing, les visiteurs pourront en savoir plus sur la vie quotidienne à Boulogne pendant la Grande Guerre, mais aussi découvrir celle des Boulonnais partis au front et la fin de la guerre. Elle sera présentée du 15 septembre au 14 décembre 2018 aux Archives municipales, rue de Bertinghen.

Le conseil municipal a également été marquée par la confirmation du label 4 fleurs par le jury des Villes et Villages fleuries. Une très belle reconnaissance pour la ville récompensée par le prix du jury pour la réalisation du Jardin Ephémère « Boulogne fait son cinéma ».

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Boulogne-sur-Mer

Place Godefroy de Bouillon
62 200 Boulogne-sur-Mer

03 21 87 80 80

Envoyez-nous un e-mail