Exposition - Veloso Salgado

De Lisbonne à Wissant, itinéraire d'un peintre portugais. Exposition du 2 juillet au 4 décembre 2022

Dans le cadre de la Saison France-Portugal et avec le partenariat exceptionnel du Museu Nacional de Arte Contemporânea, le musée consacre une exposition au grand peintre portugais Veloso Salgado (1864-1945). Celle-ci revient en peintures et en mots sur ses années de formation en France et notamment sa rencontre avec les peintres de Wissant, sur les côtes du Pas-de-Calais. 

 

De Lisbonne à la Côte d’Opale

L’Europe de la culture : des liens au cœur des territoires

La Saison France-Portugal 2022 célèbre la longue amitié entre les deux pays et les multiples liens et échanges qui les rassemblent. Plusieurs épisodes construisent cette histoire commune au cœur des territoires. Le roi Alphonse III dit le Boulonnais fut l’époux de la comtesse Mathilde Dammartin de Boulogne, qui de 1247 à 1253 devint reine du Portugal. Durant les combats de la Grande Guerre, le Portugal fut aussi un précieux allié avec plusieurs bases militaires implantées sur le littoral de la Manche. Le cimetière de l’Est à Boulogne garde le souvenir de ces soldats avec le mémorial portugais inauguré en 1938.

Veloso Salgado, peintre de la Côte d’Opale ?

Le littoral de la Manche est une destination de villégiature florissante et cosmopolite durant la seconde moitié du XIXe siècle. Jusqu’à la Première Guerre mondiale, le chemin de fer favorise le développement de stations balnéaires à la mode comme Boulogne-sur-Mer, idéalement située à mi-chemin entre Paris et Londres. Édouard Manet, qui séjourne durant plusieurs années à Boulogne et Bercksur-Mer, ouvre la voie de ces rivages septentrionaux à de nombreux artistes parisiens et étrangers. De la Picardie à la mer du Nord, ceux que l’on nomme les peintres de la Côte d’Opale ne constituent pourtant pas un groupe homogène. Les itinéraires sont tant individuels, comme le peintre suédois Alfred Whalberg, que collectifs, comme les artistes de la colonie australienne d’Étaples. Pour certains, cette destination représente une simple étape, pour d’autres elle devient un lieu de rencontre avec un “pays” dont la force de vie des habitants et la lumière des horizons fascinent. L’auteur des portraits d’Adrien Demont et Virginie DemontBreton, figures de proue de l’école de Wissant, rejoint cette grande famille des artistes venus sur la Côte d’Opale.

La collaboration exceptionnelle entre le musée de Boulogne-sur-Mer et le Museu Nacional de Artes Contemporânea (Lisbonne) pour la conception d’une exposition commune s’est avérée une évidence au regard des échanges entre Salgado et les artistes du nord de la France.

 

Une exposition organisée dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022, réalisée avec le partenariat exceptionnel du Museu Nacional de Arte Contemporânea (Lisbonne), le soutien des ministères de la Culture de France et du Portugal, de l’Institut Camões et de l’Institut français.

Le peintre Veloso Salgado est un des maîtres du naturalisme portugais, distingué à plusieurs reprises sur la scène artistique internationale. Jeune diplômé de l’Académie des BeauxArts de Lisbonne en 1887, il est lauréat d’une bourse d’État lui permettant de rejoindre l’effervescence des ateliers parisiens. Son séjour français est rythmé par ses participations au Salon où il obtient plusieurs distinctions. Parallèlement à l’enseignement de l’École des Beaux-arts, il puise son inspiration au cœur de la Bretagne mais aussi à Wissant, sur les côtes du Pas-de-Calais. Une correspondance et un ensemble d’œuvres inédits, témoignent d’une amitié et d’une complicité artistique fortes avec le couple d’artistes Virginie Demont-Breton et Adrien Demont, figures de proue du groupe de Wissant. Avec d’importants prêts venant de plusieurs musées portugais et français, l’exposition revient en peinture et en mots sur cette rencontre, à travers laquelle se dévoile une nouvelle dimension des échanges artistiques luso-français.

Commissariat général / curadores gerais :

Maria de Aires Silveira, curadora, Museu Nacional de Arte Contemporânea

Elikya Kandot, conservatrice-directrice des musées de Boulogne-sur-Mer

 

Parcours de l’exposition

Lisbonne : la découverte de l’art

Né en Espagne en 1864 dans une famille de modestes fermiers, José Maria Veloso Salgado arrive à Lisbonne à l’âge de dix ans. Son oncle l’emploie comme apprenti dans l’atelier de lithographie qu’il dirige. À partir de 1878, il suit à l’Académie des Beaux-Arts un cours du soir destiné à enseigner les rudiments du dessin aux ouvriers. Des débuts prometteurs lui permettent bientôt d’intégrer l’Académie en tant qu’élève. L’un de ses professeurs, le portraitiste Ferreira Chaves, en fait son protégé et l’initie à son art, pour lequel Salgado montre rapidement un certain talent. Diplômé et naturalisé portugais en 1887, il remporte l’année suivante sur concours une bourse d’État pour poursuivre son apprentissage à Paris et à Rome, villes accueillant de nombreux jeunes étrangers venus se former au contact d’artistes et d’œuvres célèbres. Commence alors pour Salgado une longue période de voyages qui l’emmèneront dans les deux capitales mais également en Bretagne, en Toscane et dans le Pas-de-Calais, à Wissant.

Paris : des Beaux-Arts au Salon

À Paris, Salgado rejoint deux institutions prestigieuses, gardiennes des traditions académiques : l’école des BeauxArts et le Salon des artistes français*. Admis sur concours à l’école des Beaux-Arts en juillet 1888, il y intègre comme beaucoup de ses compatriotes portugais l’atelier de peinture dirigé par Alexandre Cabanel puis Jules-Élie Delaunay. Il fréquente en parallèle l’atelier libre de Fernand Cormon à Montmartre. Cet enseignement traditionnel lui permet d’être admis dès 1889 au Salon, où il rencontre rapidement un certain succès, notamment pour ses portraits. Nourries par différents séjours en province et à l’étranger, les œuvres des années parisiennes de Salgado révèlent un artiste qui se cherche et expérimente différentes manières, donnant lieu à une production particulièrement hétérogène. Exposés au Portugal après leur présentation à Paris, ses tableaux y suscitent des jugements contrastés de la part des critiques, tantôt séduits, tantôt perplexes.

Malestroit : à l’école de Jules Breton

Quelques semaines seulement après son admission à l’École des Beaux-Arts, Salgado se rend en Bretagne. Cette région isolée, aux traditions encore bien vivantes, attire alors depuis un demi-siècle de nombreux artistes, à l’instar du peintre et poète Jules Breton (1827-1906). Salgado, fervent admirateur de ce dernier, le rencontrera d’ailleurs en 1889 et deviendra son élève. Toutefois, alors que Jules Breton est à Douarnenez, c’est à Malestroit, petite ville du Morbihan, que Salgado séjourne chaque été entre 1888 et 1891. Premier peintre Portugais à se rendre en Bretagne, il est bientôt suivi par plusieurs compatriotes, parmi lesquels un ami cher, Artur de Melo, autre élève de Cabanel. La multiplication qui s’ensuit de tableaux bretons dans les expositions portugaises suscite l’incompréhension voire le rejet des critiques nationalistes : pourquoi donc ces artistes peignent-ils des coutumes et paysages bretons plutôt que la ruralité de leur propre pays ? Leur formation à l’étranger est accusée de les déraciner.

Autour de Wissant : complicités artistiques

En janvier 1889, Salgado rencontre à Paris les peintres Adrien Demont et Virginie Demont-Breton. Il se lie rapidement d’amitié avec le couple, leur vouant une véritable admiration en tant qu’artistes et allant jusqu’à appeler Adrien son maître. En octobre 1892, il les rejoint à Wissant où ils sont installés depuis quelques mois. Ils avaient été conquis par le site en 1881 et y séjournaient déjà tous les étés depuis cette date. Comme eux, Salgado trouve le pays magnifique. Sans faire partie de l’école de Wissant – ses quelques passages sur la côte sont relativement brefs – il se lie d’amitié avec plusieurs de ses membres et explore certains de leurs thèmes de prédilection. La redécouverte de ces liens permet d’éclairer d’un jour nouveau les directions que prennent alors quelques œuvres de Salgado, où se lisent des affinités avec la peinture d’Adrien Demont comme avec celle de Virginie DemontBreton. Elle contextualise par ailleurs les portraits qu’il réalise des deux artistes, lesquels figurent parmi ses œuvres les plus remarquables.

Retour au Portugal : le succès d’une peinture à la française ?

En 1904, Virginie Demont-Breton écrit à Salgado : « Tout en regrettant de ne plus voir de vos œuvres aux Salons de Paris depuis quelques années, nous nous réjouissons que ce qui vous empêche d’y prendre part, ce sont les commandes importantes que vous fait votre pays. Cela prouve que votre patrie apprécie votre talent ». De fait, dès son retour définitif au Portugal en 1898, Salgado est sollicité pour mettre à profit sa formation parisienne académique dans la réalisation de nombreux décors d’édifices publics et privés construits à cette période. Le concours pour l’obtention de la chaire de peinture d’histoire à l’Académie des BeauxArts est l’occasion pour lui de défendre un genre alors critiqué : « Je ne cesserai jamais de recommander la grande composition, quel qu’en soit le sujet (…) pourvu que par son action elle se prête à être traitée par la peinture » et qu’elle soit propice « au développement de l’art et à l’éducation du public ». Avec le début de cette carrière officielle se clôt une phase d’expérimentation qui reste probablement la plus audacieuse de sa production.

Rua da Quintinha : saudade ou la couleur des souvenirs

Conservés en place dans la maison de Veloso Salgado située Rua da Quintinha à Lisbonne, les biens de l’artiste légués en 2014 par sa petite-fille et unique héritière au Museu Nacional de Arte Contemporânea incluent de nombreuses peintures, photographies, lettres et ouvrages. Ceux-ci permettent de découvrir des facettes plus personnelles du peintre et de remonter le fil de ses souvenirs. Des œuvres offertes par les peintres de Wissant et des lettres et livres envoyés par Adrien Demont et Virginie Demont-Breton témoignent notamment de l’amitié sincère et durable qui unissait Salgado au couple. Cette amitié se lit aussi dans les archives familiales des Demont-Breton, qu’il s’agisse des agendas tenus par Virginie ou des lettres envoyées par Salgado. Les mots du peintre y sont parfois empreints de saudade, ce sentiment portugais intraduisible, évoquant une forme de nostalgie douce-amère.

 

Catalogue de l’exposition

Premier ouvrage monographique français consacré à Veloso Salgado, le catalogue est constitué de textes et de notices reprenant le fil de l’exposition, précédés par un essai contextualisant l’arrivée d’artistes portugais en France à la fin du XIXe siècle. Richement illustré, il inclut par ailleurs la transcription inédite de la correspondance conservée entre Salgado et le couple Demont-Breton. José Maria Veloso Salgado (1864-1945), figure majeure du naturalisme portugais encore méconnue en France, a tissé de puissants liens avec ce pays et ses artistes. De son arrivée à Paris en 1888, où il étudie à l’École des BeauxArts et expose au Salon, à ses séjours en Bretagne et sur la côte d’Opale, les œuvres des années françaises de Salgado révèlent un artiste qui se cherche. Cette phase d’expérimentation, probablement la plus audacieuse de sa carrière, est notamment marquée par sa rencontre avec Adrien Demont et Virginie Demont-Breton et l’amitié forte et durable qu’il noue avec ce couple de peintres qui l’inspire. Portés par le Musée de Boulogne-sur-Mer en partenariat avec le Museu Nacional de Arte Contemporânea (Lisbonne), l’exposition Veloso Salgado. De Lisbonne à Wissant, itinéraire d’un peintre portugais et le catalogue qui lui est dédié, renouvellent le regard sur le parcours artistique du peintre. Ils contribuent aussi à enrichir la connaissance des artistes qui ont gravité autour de l’École de Wissant et des échanges artistiques luso-français au tournant du XXe siècle.

Ouvrage bilingue français-portugais

Editions Invenit 24 €

En vente à la boutique du musée

Sortie prévue le lundi 11 juillet 2022

 

La Saison France-Portugal 2022

Décidée par le Président de la République française et le Premier ministre portugais, la Saison France-Portugal se tient simultanément dans les deux pays entre le 12 février et le 31 octobre 2022. Cette Saison croisée, qui s’inscrit dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, est l’occasion de souligner la proximité et l’amitié qui lient nos deux pays, incarnées notamment par la présence en France d’une très importante communauté luso-descendante, et au Portugal d’un nombre croissant d’expatriés français, deux communautés dynamiques, mobiles et actives, qui constituent un lien humain et culturel exceptionnel entre nos deux pays. Au-delà d’une programmation qui met en avant l’Europe de la Culture, la Saison France-Portugal 2022 souhaite également s’investir concrètement dans les thématiques qui nous rassemblent et que défendent nos deux pays dans l’Europe du XXIe siècle : la transition écologique et solidaire notamment à travers la thématique de l’Océan, l’égalité de genre, l’investissement de la jeunesse, le respect de la différence et les valeurs d’inclusion. A travers plus de 200 projets soit plus de 480 événements, majoritairement co-construits entre partenaires français et portugais dans 87 villes en France et 55 au Portugal, la Saison a pour ambition de mettre en lumière les multiples collaborations entre artistes, chercheurs, intellectuels, étudiants ou entrepreneurs, entre nos villes et nos régions, entre nos institutions culturelles, nos universités, nos écoles et nos associations : autant d’initiatives qui relient profondément et durablement nos territoires et contribuent à la construction européenne.

Organisation de la Saison

La Saison France-Portugal 2022, présidée par Emmanuel Demarcy-Mota, est organisée :

Pour le Portugal : par le Camões, lnstituto da Cooperação e da Língua, I.P. - ministère des Affaires étrangères, et par le Gabinete de Estratégia, Planeamento e Avaliação Culturais (GEPAC) - Affaires culturelles, avec le soutien de la Présidence du Conseil des Ministres (Commission pour la Citoyenneté et l’Égalité de Genre) et du ministère de l’Économie et la Transition numérique ; du ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur ; du ministère de l’Éducation ; du ministère de l’Environnement et de l’Action climatique ; du ministère de la Mer, et de l’Ambassade du Portugal en France. Commissaire générale pour le Portugal : Manuela Judice

Pour la France : par l’Institut français, avec le soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministère de la Culture, du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du ministère de la Transition écologique, du ministère de la Mer, de l’Ambassade de France au Portugal et du réseau des Alliances françaises du Portugal. Commissaire générale pour la France : Victoire Di Rosa

 

Le musée de Boulogne-sur-Mer

Le château des comtes de Boulogne

Dans le prolongement des remparts, le château de Boulogne-sur-Mer est la pièce maîtresse de la forteresse édifiée par le comte Philippe Hurepel en 1231. Premier objet de la collection, c’est aussi une porte d’entrée sur l’histoire de la ville. Les fortifications de la cité romaine, sur lesquelles le monument repose, sont encore visibles aujourd’hui dans les souterrains. L’exposition « Les clefs du château » invite à découvrir les vies successives de ce site, tour à tour, résidence des comtes de Boulogne, caserne militaire, prison puis musée depuis 1988.

D’une culture à l’autre : des collections ouvertes sur le monde

Le Musée de Boulogne-sur-Mer, fondé en 1825, est l’héritier de l’extraordinaire cabinet de curiosités du peintre d’histoire naturelle Isidore Leroy de Barde. Les collections comportent aujourd’hui plus de 100 000 objets intimement liés à l’histoire de la ville, de ses voyageurs, scientifiques ou collectionneurs et de leur regard ouvert sur le monde. De l’Égypte ancienne à l’Alaska, du Pérou précolombien aux côtes de la Manche, les œuvres sont une invitation à voyager d’une culture à l’autre.

 

Le MNAC, Museu Nacional de Arte Contemporânea

Le Museu Nacional de Arte Contemporânea (MNAC) étudie et fait rayonner l’histoire et la création artistiques portugaises de 1850 à aujourd’hui. Cette mission, définie lors de la création du musée en 1911, est réaffirmée lors de sa réouverture en 1994, avec son extension au domaine de l’art contemporain. Avec une programmation d’expositions conçue en étroite relation avec celle du service éducatif, le musée vise à toucher différents publics d’âge et de niveau de culture artistique variés. Il offre, en plus des expositions, un vaste programme de rencontres avec des collectionneurs, des artistes, des historiens de l’art, des scientifiques et divers chercheurs dans des domaines variés. Il contribue, par une politique d’édition dynamique, à la diffusion de la recherche et à la valorisation du patrimoine artistique portugais.

 

Autour de l’exposition

CHÂTEAU-COMTAL / MUSÉE DE BOULOGNE-SUR-MER

Du 2 juillet au 4 décembre 2022

 

VISITER L’EXPOSITION

Visites flash

15 minutes pour découvrir les clefs de lecture de l’exposition.

Chaque jour du 2 juillet au 31 août 2022

Inclus dans le billet d’entrée

Visites commentées

Tours in english on request

Pour une découverte approfondie, les visites commentées sont possibles sur rendez-vous.

À partir de 2 personnes, durée 1h

Supplément de 3 € – Réservation le jour de votre visite à l’accueil du musée (selon disponibilités)

 

LES RENDEZ-VOUS JEUNE PUBLIC

Raconte-moi une histoire - Visite contée (dès 6 ans)

Autour de l’explorateur Vasco de Gama Le petit théâtre nomade du musée s’installe au cœur de l’exposition et ouvre les portes de l’Histoire et de l’imaginaire…

Pendant les vacances scolaires, les jeudis à 10h30

Inclus dans le billet d’entrée – réservation conseillée

Happy days – Atelier (dès 6 ans)

Un atelier-découverte autour de l’exposition pour un moment joyeux entre enfants.

Pendant les vacances scolaires, les lundis de 14h30 à 16h30 2,50 € / enfant – réservation conseillée

 

CONFÉRENCES

Gratuit – réservation conseillée

Adrien Demont, Fernand Stiévenart, Veloso Salgado : complicités artistiques

En collaboration avec le Département du Pasde-Calais à l’occasion de l’exposition Fernand Stiévenart – Juliette de Reul

Regards croisés avec Jean-Marie Ball, Arts et histoire de Wissant ; Yann-Gobert Sergent, docteur en histoire maritime et Mathilde Vauquelin, Musée de Boulogne-sur-Mer (d’après un entretien avec l’historienne de l’art Annette Bourrut Lacouture)

Jeudi 22 septembre 2022 à 18h30

Veloso Salgado : de Lisbonne à Wissant

Par Maria de Aires Silveira, conservatrice au Museu Nacional de Arte Contemporânea

Vendredi 2 décembre 2022 à 18h30

 

LECTURES AU CŒUR DE L’EXPOSITION

Inclus dans le billet d’entrée – durée 45 min

Une invitation à la découverte d’auteurs portugais.

En collaboration avec le service spectacle vivant

Le virus de l’écriture de Rui Zink (né en 1961)

Lecture par Didier Kerckaert

Un virus singulier se répand partout et à grande vitesse. Fantastique ! Tout le monde écrit, et bien par-dessus le marché ! Saluée avec enthousiasme, l’épidémie vire bientôt au marasme généralisé…

Dimanche 11 septembre 2022 à 15h

Méandres… un voyage avec António Lobo Antunes (né en 1942)

Lecture par Antoine Caubet

Cette lecture donne à entendre l’extraordinaire composition littéraire d’un des plus grands écrivains de notre temps.

Dimanche 23 octobre 2022 à 15h

Ode maritime, poème d’Álvaro de Campos écrit par Fernando Pessoa (1888-1935)

Lecture par Renaud Hézèques

L’Ode maritime est la plus importante ode d’Álvaro de Campos, l’hétéronyme « alter-ego » de Fernando Pessoa. Texte sublime et furieux, texte de l’imagination flottante, poème de l’âme emportée dans le large, au loin de sa vie, là où l’on ne peut imaginer sa vie.

Dimanche 20 novembre 2022 à 15h

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée de Boulogne-sur-Mer Château comtal

Rue de Bernet, 62200 Boulogne-sur-Mer

+33(0)3 21 10 02 20

musee.ville-boulogne-sur-mer.fr

Ouvert tous les jours sauf le mardi

Jusqu’au 30 septembre : de 9h30 à 18h00

Du 1er octobre au 4 décembre : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30

 

CINÉMA MÉGARAMA LES STARS

FILMS

Tarifs : adulte 7 € / - 16 ans 5,90 €

Lettres de la guerre

Un film de Ivo M. Ferreira, réalisé en 2016, Portugal, 1h45

Entre 1971 et 1973, pendant la guerre coloniale angolaise, un jeune soldat portugais écrit des lettres d’amour poétiques et passionnées à son épouse. Ce jeune soldat, c’est l’écrivain António Lobo Antunes, dont 280 lettres ont été publiées en 2005.

Jeudi 03 Novembre 2022 à 20h30

Démons d’argile (date de séance à venir)

Un film de Nuno Beato, 2021, PortugalEspagne-France, 1h35

Rosa est une femme d’affaires accomplie. La mort soudaine de son grand-père, qui l’a élevée, et le sentiment de culpabilité qu’elle provoque la ramène dans la maison où elle a grandi. Grâce à une série de lettres et d’indices, elle découvre que celui-ci lui a légué une importante tâche à accomplir. Tandis qu’elle corrige les erreurs passées de son grand-père, elle parvient à s’apaiser.

Sortie en France le 21 septembre 2022

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Cinéma Mégarama Les Stars

18 rue Nationale, 62200 Boulogne-sur-Mer

+33 (0)3 21 31 10 49

les-stars.megarama.fr

 

BIBLIOTHÈQUE DES ANNONCIADES

Du 27 octobre au 24 novembre 2022

Le Quadrant accompagne l’exposition Veloso Salgado, De Lisbonne à Wissant, itinéraire d’un peintre portugais en vous proposant des tables thématiques sur les peintres portugais et l’École de Wissant, et en résonance avec les différents spectacles, lectures, concerts...

LECTURE

Conversations avec António Lobo Antunes

En collaboration avec le service spectacle vivant

Ce livre, écrit par la journaliste Maria Luisa Blanco à la demande d’António Lobo Antunes lui-même est un ensemble de réflexions à voix haute, de révélations sincères, de confidences intimes qui n’a d’autres prétentions que de rapprocher l’écrivain de ses lecteurs.

Jeudi 27 octobre 2022 à 19h

Tarif unique 5 € – Réservation conseillée

 

CONFÉRENCES

Gratuit – Réservation conseillée

Itinéraire d’un chercheur : Henri-Émile Sauvage, entre Boulognesur-Mer et le Portugal

En collaboration avec le service archéologie

Jeudi 17 novembre 2022 à 19h

Fernando Pessoa, « La lettre de la bossue au serrurier  », lecture intime d’un auteur pluriel

Par Evelyne Monteiro, maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d’Opale

Jeudi 24 novembre 2022 à 19h

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Bibliothèques des Annonciades – Salle Cassar

18 place de la résistance, 62200 Boulogne-sur-Mer

Réservation lecture +33(0)3 21 87 37 15

Réservation conférences +33(0)3 21 87 73 21

 

CARRÉ SAM

Du 27 octobre au 24 novembre 2022

MUSIQUE

Une Rencontre autour du Fado

Proposée par l’ensemble Des Equilibres à l’occasion de la Saison France-Portugal 2022

Avec Cristina Branco (chant) et Bernardo Couto (guitare)

Coproduction La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée

Résidence de création à la Casa da Musica de Porto

L’ensemble Des Equilibres, ensemble de musique de chambre français dirigé par la violoniste Agnès Pyka, rencontre une des grandes voix du fado avec la chanteuse portugaise Cristina Branco et le guitariste portugais Bernardo Couto autour de créations de deux compositrices contemporaines : la française Florentine Mulsant et la portugaise Fatima Fonte. Une création inspirée des textes du grand écrivain et poète portugais Gonçalo M. Tavares.

Jeudi 10 Novembre 2022 à 20h

Tarifs : 10 € / 8 € / 6 €

Master Class avec le guitariste portugais Bernado Couto

Mercredi 9 novembre 2022

Renseignements +33 (0)3 21 87 73 03

 

THÉÂTRE

L’Imprésence – Assimilatio-1 d’après Fernando Pessoa

De et par Ludovic Longelin

Cette pièce est une confession théâtrale, un autoportrait sous masques, une intimité révélée par les multiples figures de Pessoa.

Vendredi 25 novembre 2022 à 20h

Tarifs : 10 €/ 8 € / 6 €

 

Séance pour les lycées et universités

Jeudi 24 novembre 2022 à 14h30

Tarif unique : 5 €

 

MICRO-FOLIE

Folies-Douces

Pour envisager l’histoire de l’art de manière décalée autour de questions insoupçonnées. Conférence et dégustation d’œuvres d’art à l’apéro ! Spécialités portugaises à l’honneur.

Samedi 5 novembre 2022 de 12h à 13h

Samedi du Numérique

Venez vous amuser et découvrir deux des plus beaux palais du Portugal : le palais national de Mafra et le palais de Pena. Micro-conférences, jeux de société et espaces de réalité virtuelle.

Samedis 5 et 19 novembre 2022 de 14h à 18h

Entrée libre

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Carré Sam

Place d’Argentine, 62200 Boulogne-sur-Mer

Master class +33 (0)3 21 87 73 03

Réservation spectacles +33 (0)3 21 87 37 15

Renseignements Micro-folie +33 (0)3 21 87 81 86

 

CIMETIÈRE DE L’EST

Mardis 2 et 30 août 2022

VISITES GUIDÉES

Mémorial des soldats portugais

Les flâneries urbaines vous emmènent à la découverte des multiples facettes de Boulogne-sur-Mer. En route pour une visite hors des sentiers battus ! Durant les combats de la Grande Guerre, le Portugal fut un précieux allié avec plusieurs bases militaires implantées sur le littoral de la Manche. Le cimetière communal de l’Est à Boulogne garde le souvenir de ces soldats avec le mémorial portugais inauguré en 1938.

Mardis 2 et 30 août 2022 à 10h30

Tarif unique 5 €

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Cimetière de l’Est

42 rue de Dringhen, 62200 Boulogne-sur-Mer

Renseignements service Ville d’art et d’histoire +33 (0)3 21 10 88 10

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

UNIVERSITÉ LITTORAL CÔTE D’OPALE

Mercredi 16 novembre 2022

CONFÉRENCES

Fernando Pessoa, « La lettre de la bossue au serrurier », lecture intime d’un auteur pluriel

Par Evelyne Monteiro, maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d’Opale

« Fernando Pessoa et Salazar »

Par Yves Léonard, maître de conférences associé à l’Université de Rouen-Normandie Lecture historique des écrits de Fernando Pessoa à partir de la seule œuvre publiée du vivant de l’auteur : « Mensagem » (Message), un recueil de poèmes nationalistes publié en 1934. Quel lien entretenait-il exactement avec le régime de Salazar ?

Mercredi 16 novembre 2022 à partir de 15h

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

 

CINÉ-DÉBAT

Le Consul de Bordeaux (O cônsul de Bordéus)

2012, film de Francisco Manso et João Correa, 1h30

Suivi d’un débat-ciné animé par le Club Jules Verne de l’ULCO

Avec la participation de : Yves Léonard, maître de conférences, chercheur au GRHis à l’université de Rouen Normandie ; Frédéric Davansant, maître de conférences en histoire du droit, Université du Littoral Côte d’Opale ; Evelyne Monteiro, maître de conférences en droit privé HDR, Université du Littoral Côte d’Opale ; Jacques Lemière, membre du CLERSE-CNRS, Institut de sociologie et anthropologie, Université de Lille.

Mercredi 16 novembre 2022 à partir de 17h

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Université du Littoral Côte d’Opale, espace culturel de La Chapelle

Site de Boulogne-sur-Mer 21 rue Saint-Louis, 62200 Boulogne-sur-Mer

 

Infos pratiques

Date de début samedi, 02 juillet 2022
Date de fin dimanche, 04 décembre 2022
Horaires Ouvert tous les jours sauf le mardi - Période estivale jusqu’au 30 septembre : de 9h30 à 18h sans interruption / Période hivernale du 1er octobre au 4 décembre : de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30
Adresse Château comtal / Musée de Boulogne-sur-Mer Ville fortifiée / Château comtal, Rue de Bernet 62200 Boulogne-sur-Mer - Parking boulevard Eurvin, face au Stade de la Libération
Contact Tél. +33 (0)3 21 10 02 20 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tarifs Collections permanentes : 7€ ou 5€ / Gratuit pour les moins de 16 ans

Les sites de la ville