Jan Is De Man
Édition : 2019
Artiste hollandais, Rue du camp de droite

L’univers de Janis De Man est riche en surprises. Si beaucoup d’artistes s’identifient par leur style, le graffeur Hollandais aime surprendre et varier les inspirations et les techniques. Trompes l’œil, portraits, paysages, « graffs »… Janis De Man propose une œuvre multiple autour d’un talent unique qui s’exprime sur les murs d’Europe depuis 1997. Une de ses dernières créations en date, une immense bibliothèque regroupant les livres préférés des habitants à Utrecht (Pays-Bas) et réalisée avec Deef Feed, a beaucoup fait parler d’elle. Capable de créer sur les murs de la rue mais aussi à l’intérieur des habitations, Janis De Man aime faire participer les habitants pour créer une œuvre originale que chacun peut s’approprier.

Une rue, une histoire

Rue du CAMP DE DROITE

Des grandes artères qui traversent Saint-Pierre, cette rue est celle où la circulation est la plus intense. Quatre fois par jour, ses 600 m sont parcourus par les voitures et les cyclomoteurs d’une population essentiellement employée dans la filière pêche, à Capécure. Fortement sinistrée, la partie haute comprend encore quelques maisons qui ont échappé aux destructions de la guerre, mais leur existence est compromise, à l’instar de celles qui viennent d’être abattues, près de la rue Jean Jarrett.

La reconstruction a fait disparaître le pittoresque de ce quartier, qui a gagné en salubrité et en confort. Pour preuve : les immeubles édifiés dans cette artère et dans la rue voisine du Parc Saint-Pierre.

C’est au sommet de la côte qu’est ouvert le cimetière Nord, mis en service le 2 septembre

 1854 et dont la porte d’entrée a été déplacée rue de la Flottille. Chaque année, les participants de la ‘‘Fête de la Marine’’ arpentent cette rue dont le nom rappelle bien des faits historiques. C’est le 4 mai 1822 qu’elle a été dénommée, en souvenir du camp dit « de droite » établi dans le voisinage sous l’Empire. Le premier tronçon de cette rue est constitué d’immeubles résidentiels remarquablement rénovés il y a quelques années, d’un groupe scolaire (école Bucaille), d’une place avec son église dédiée à saint Pierre, patron des marins, ainsi que de magasins divers (la façade de l’un d’eux, au pied de la côte, fait néanmoins désordre !). Enfin, regroupés en union, les commerçants organisent tous les ans une braderie-brocante qui connaît un beau succès. A l’instar d’autres rues du quartier, la Rue du Camp de Droite abrite quelques maisons dont les façades exhibent des motifs maritimes : un joli voilier et un blason notamment.

Localisation 

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Découvrez également

Vesod

Vesod

Artiste italien, 44 rue du Chemin Vert

Pin It on Pinterest