M

Retrouvez la 7ème édition du festival street-art sur notre site dans :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Scaf-Oner vous emmène dans son monde où enfance et imaginaire font les petits plaisirs de la vie
Catégorie(s) : Actualité
Pionnier du mouvement graffiti, c’est avec honneur et fierté que Scaf Oner a apporté sa patte au parcours d’art urbain boulonnais. Fidèle à son âme d’enfant et son amour pour la représentation d’animaux extraordinaires, l’artiste a donné naissance à un immense lion situé à l’entrée de la rue Laennec.
Publié/Modifié le : 29/07/2021

Scaf Oner et le graffiti, c’est une longue et belle passion née en plein essor de la culture hip-hop qu’il définit comme « un médicament contre le mal de vivre ». Prendre la bombe a alors rapidement été une évidence. Le début d’un chemin qui l’a amené aujourd’hui à se retrouver à côté de grands noms du street art. Forcément une fierté. « A Boulogne, on retrouve quasiment tous les plus grands. Smug, James Bullough… ce sont des gens que je suis depuis des années. Ce sont des pionniers. Se retrouver dans un festival où ils sont passés est juste dingue. » Attention, être associé à ces figures du mouvement street art ne risque pas de lui faire perdre pied. « Le compliment est le poison des artistes » reprend Scaf. « Si tu commences à y croire, tu vas arrêter de progresser. Réaliser une fresque, c’est juste un « kif » ».

Et s’il ne faut pas chercher de message ou de symbolique particulière à ses créations, elles ont toute un fil conducteur : « garder son âme d’enfant le plus longtemps possible » explique l’artiste originaire de Lorraine. « J’aimerai que les gamins qui voient ce lion s’émerveillent et se créent derrière leur propre histoire. Au fond de moi, j’ai encore 10 ans et ce sont mes dessins d’enfants que je projette sur les murs. Je pense que la vie est faîte de petits plaisir et dessiner et susciter des réactions chez les gens qui voient ça en fait partie. »

Côté technique, place à la bombe sur un format plus grand que les créations réalisées habituellement par l’artiste. « J’aime travailler les détails et surtout la texture, la matière des animaux. Par exemple, passer beaucoup de temps sur le corps d’un poisson et ses écailles. Ici, c’est le poil du lion qui m’intéresse. Donner vraiment cette impression qu’on peut caresser l’animal. »

Reconnu pour ses œuvres en trois dimensions, Scaf aime jouer avec l’espace urbain pour créer des scènes originales. « La 3D est un style qui plait et qui m’a permis de me faire connaître. J’aime me mettre en scène et créer une situation originale. Si elle fait sourire celui qui la voit, j’ai tout gagné. »

A vous désormais de découvrir ce lion qui marque l’entrée de la rue Laennec depuis la rue du Chemin Vert, de vous créer votre propre histoire et d’imaginer une mise en scène originale qui elle aussi, fera peut-être sourire.

À lire aussi :

L’atelier des 4F embellit le centre-ville

L’atelier des 4F embellit le centre-ville

Si la septième édition du festival Street art se déroulera du 23 juillet au 31 août 2022, les premiers artistes entrent en scène dès cette semaine. L’atelier des 4F est prêt à relever le défi de transformer les 191 sphères placées rues Thiers, Monsigny mais aussi place de Lorraine et Gustave Charpentier en objets d’expression artistique symbole de la richesse des mondes qui composent notre planète.

lire plus
Les fresques de Slim Safont et Abys parmi les 10 plus belles œuvres réalisées en 2021 !

Les fresques de Slim Safont et Abys parmi les 10 plus belles œuvres réalisées en 2021 !

Deux fresques réalisées l’été dernier lors du festival Street-Art ont tapé dans l’oeil du site de l’art mural trompe-l-oeil.info. Après le Golden Street Art, prix récompensant la plus belle fresque réalisée en France lors de l’année écoulée, remporté l’année dernière par Borondo suite à sa création rue Jules Baudelocque, ce sont les réalisations d’Abys (5ème) et Slim Safont (7ème) qui figurent parmi le top 10 pour l’année 2021.

lire plus

Pin It on Pinterest