M

Retrouvez la 7ème édition du festival street-art sur notre site dans :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Sébastien robert transforme le mobilier urbain en galerie de portraits
Catégorie(s) : Actualité
Les artistes boulonnais ont investi l’espace urbain pour la suite du 6ème festival Street Art. Alors que Bruno Ghys a mis la dernière touche à un magnifique cheval boulonnais rue du Chemin Vert, Sébastien Robert a donné une nouvelle vie aux coffrets électriques. Ceux-ci se sont ainsi transformé en portraits tous plus expressifs les uns que les autres.
Publié/Modifié le : 24/08/2021

Pour Sébastien Robert, c’est un peu une renaissance. « J’avais lâché la peinture pendant trois ou quatre ans à cause du boulot avant d’avoir un déclic » explique l’artiste boulonnais tout heureux de pouvoir s’exprimer sous le regard de tous, rues du Sautoir, de l’Ancien Rivage et François Soules. « Je suis d’autant plus heureux de participer au festival. » Comme souvent, tout est question de dynamique. Attiré par l’exposition éphémère à découvrir sur les panneaux électoraux, Sébastien Robert envoie une série de portraits qu’il a déjà réalisé. De fil en aiguille, le projet évolue pour aboutir aujourd’hui à la métamorphose de sept coffrets électriques.

« Après un mois d’adaptation pour retrouver les bases de la peinture, je m’y suis complétement remis. Le plaisir est là et avec les portraits, j’ai vraiment trouvé ma voie. » Ce qui lui plait dans cet exercice ? « Retranscrire l’émotion. Le visage, les yeux, la bouche transmettent des expressions et interpellent forcément celui qui regarde. Je pars généralement d’une série de photos puis je la réduis à deux ou trois. Je les retravaille pour les personnaliser et j’en tire une image unique que je reproduis sur toile ou ici sur les coffrets électriques. » Au-delà des expressions, « les couleurs et contrastes sont aussi très importants. »

Et font mouche, nombreux étant les passants à s’arrêter pour discuter avec l’artiste. « J’avais déjà travaillé un peu dans la rue. C’est vraiment sympa de discuter en direct de ma démarche artistique, d’expliquer mon travail et de voir les réactions. »

Pour Sébastien Robert, une nouvelle dynamique est lancée. « Depuis le festival, je reçois quelques nouvelles demandes. C’est un nouvel élan pour moi. C’est vraiment du bonheur. »

N’hésitez pas à découvrir cette nouvelle galerie de portraits qui embellit le cœur de ville.

À lire aussi :

L’atelier des 4F embellit le centre-ville

L’atelier des 4F embellit le centre-ville

Si la septième édition du festival Street art se déroulera du 23 juillet au 31 août 2022, les premiers artistes entrent en scène dès cette semaine. L’atelier des 4F est prêt à relever le défi de transformer les 191 sphères placées rues Thiers, Monsigny mais aussi place de Lorraine et Gustave Charpentier en objets d’expression artistique symbole de la richesse des mondes qui composent notre planète.

lire plus
Les fresques de Slim Safont et Abys parmi les 10 plus belles œuvres réalisées en 2021 !

Les fresques de Slim Safont et Abys parmi les 10 plus belles œuvres réalisées en 2021 !

Deux fresques réalisées l’été dernier lors du festival Street-Art ont tapé dans l’oeil du site de l’art mural trompe-l-oeil.info. Après le Golden Street Art, prix récompensant la plus belle fresque réalisée en France lors de l’année écoulée, remporté l’année dernière par Borondo suite à sa création rue Jules Baudelocque, ce sont les réalisations d’Abys (5ème) et Slim Safont (7ème) qui figurent parmi le top 10 pour l’année 2021.

lire plus

Pin It on Pinterest