Vesod ou le rêve d’une vague boulonnaise
Catégorie(s) : Actualité
Une sixième et magnifique fresque a vu le jour au numéro 44 de la rue du Chemin Vert, à l’angle avec la rue Alexandre Fleming. « Vague », œuvre futuriste signée Vesod, nous fait découvrir une vue rêvée de Boulogne-sur-Mer.
Publié/Modifié le : 25/09/2020

Comme un symbole, à deux pas de la fresque de Monkey Bird qui avait ouvert cette cinquième édition, le festival Street Art boucle la boucle. La sixième et dernière création a pris corps et emmène le passant, simple curieux ou véritable chasseur de fresque, dans un monde rêvé où se mêle réalité et imaginaire.

Peinture classique et futurisme font bon ménage chez l’artiste italien Vesod qui se définit comme « muraliste ». « C’est dans les détails et le travail de précision réalisé entièrement au pinceau que je prends le plus de plaisir. » Si un mur en crépi, l’une des surfaces les plus difficile parmi les 33 fresques déjà réalisées, aurait pu en refroidir plus d’un, c’est tout l’inverse chez Vesod. « J’adore cette structure. Elle me permet de bien « sentir » le mur, d’avoir l’impression de travailler sur une toile. »

La fresque en elle-même, superposition d’images, est symbolique du style de l’artiste mêlant rêve et réalité inspirés par le contexte où elle a vu le jour. « Après plusieurs jours de réflexion, l’œuvre m’est parue évidente » reprend Vesod. « On retrouve le quartier du Chemin Vert, la maison où se situe la fresque, le port de Boulogne et une femme, mon épouse, qui humanise l’ensemble. Elle est présente dans chacune de mes œuvres. » Cette muse se déplace autour d’un cercle central et créée un mouvement, une « vague » : la spirale du rêve.

« La maison où se trouve la fresque est représentée en superposition à plusieurs échelles. Une maison bien réelle qui contient ses propres rêves » poursuit l’Italien. « En observant cette fresque, que j’ai baptisé « Vague », chacun peut laisser libre court à son imaginaire et se faire sa propre interprétation à partir de ses propres rêves. Le plus important pour moi est de provoquer une émotion qu’elle soit positive ou négative. C’est cette émotion qui donne du sens à l’œuvre. »

Vous aussi venez rêver devant la fresque de Vesod au numéro 44 de la rue du Chemin Vert !

À lire aussi :

« Ça me dit urbain » #6

« Ça me dit urbain » #6

Découverte du Street Art en bus, spectacle de danse hip-hop et recherche des galets de Marika, découvrez le programme de la sixième édition des « Ça me dit urbain » ce samedi 29 août !

lire plus
Découvrez l’histoire du festival avec le « Bus expo » !

Découvrez l’histoire du festival avec le « Bus expo » !

Embarquez dans le “Bus-Expo” pour découvrir l’histoire du festival Street Art ! En partenariat avec Marinéo, « Le peintre Guerville » va vous surprendre autour de son personnage haut en couleurs pour vous raconter les petites et grandes histoires du street art boulonnais. Rendez-vous les samedis 1er août, 8 août, 15 août, 22 et 29 août.

lire plus

Pin It on Pinterest