La ville de Boulogne-sur-Mer fait partie des 14 premières communes françaises à rejoindre la charte pour « une plage sans déchet plastique » en compagnie notamment du Lavandou, de Saint Gilles Croix de Vie, de la Seyne-sur-Mer ou des Sables d’Olonne. Depuis plusieurs années, la Ville sensibilise, prévient et met en place des dispositifs pour lutter contre la pollution plastique.

80% des déchets marins proviennent de la terre. Face à cette réalité, la Ville de Boulogne-sur-Mer a pris des mesures depuis de nombreuses années pour lutter contre la pollution et les déchets présents sur la plage. « Nous avons souhaité être des acteurs de la pédagogie sur les risques et les dangers environnementaux pour nos mers et océans » explique le Maire Frédéric Cuvillier. « C’est un défi que nous nous devons de relever. »

La plage est ainsi équipée de poubelles pour le tri sélectif (17 corbeilles noires et 7 jaunes) auxquelles sont venus s’ajouter deux « poissons » créés par les ateliers municipaux. Une façon ludique pour sensibiliser les plus jeunes tout comme les poubelles « dauphin » présentes au pôle plage.

Chaque jour, deux agents arpentent le sable en permanence pour faire la chasse aux déchets « oubliés » pour les touristes et vacanciers. Pour aller plus loin dans cette démarche, la Ville a également mis en place des actions de sensibilisation du public pour une « plage sans mégot » avec la mise à disposition de cendriers de poche et l’installation des panneaux incitatifs situés aux principaux accès de la plage. Ceux-ci sont complétés par des affiches pédagogiques sur la durée de vie d’un déchet dans la nature.

Le pôle plage organise également des actions pour sensibiliser les plus jeunes au tri des déchets sous forme de jeu tandis que plusieurs opérations de ramassage sont organisées tout au long de l’année.

L’ensemble de ces dispositifs a permis à la ville de Boulogne-sur-Mer de rejoindre la charte « Une plage sans déchet plastique » lancée par le Ministère de la Transition Ecologique pour les villes éco-exemplaire.

Elaborée autour des trois thématiques : « sensibilisation », « prévention » et « ramassage, nettoyage, collecte et tri », elle regroupe 15 gestes concrets qui contribuent à la préservation des plages. 

Découvrez l'infographie en détails ici

Une charte qui est également un engagement à aller plus loin dans cette démarche. « Nous souhaitons labelliser notre plage » reprend Frédéric Cuvillier. « C’est à chacun d’être acteur de ce combat. Nous allons sensibiliser les restaurateurs, les services et les citoyens pour mettre en place des alternatives aux assiettes, couverts, gobelets ou pailles en plastique. Il y a des entreprises avec lesquelles nous travaillerons sur des substituts biologiques en carton. Nous mettrons également en place des partenariats autour de systèmes de consigne lors des grands évènements. Enfin, avec l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) présente à Boulogne, nous regardons avec les chercheurs quelles sont les conséquences des microparticules de plastique pour les poissons. Si nous n’en prenons pas garde, et si les professionnels de la pêche ne se mobilisent pas, c’est toute une filière qui peut être l’objet d’interrogations quant à la réalité écologique et la qualité des produits pêchés. »

Le kiosque

Les sites de la ville