Après l’aménagement des différents locaux (infirmerie, salle antidopage et salle de presse…), la pelouse du stade de la Libération a été remplacée par un gazon hybride cet été. Ce chantier, d’un montant total de 1 450 000€, permet d’homologuer le stade pour la Ligue 2 et l’accueil des grands matchs de Coupe de France. 

Chantier au timing très serré, le renouvellement de la pelouse du stade de la Libération s’est déroulé tambour battant afin d’accuillir l’équipe du Mans pour un premier match officiel le 11 septembre dernier. Au-delà d’un simple remplacement de la pelouse (la précédente datait de 1952 !), la complexité de l’opération consistait à mettre en place un procédé hybride qui mêle fibres naturelles et synthétiques. Appelé « Grassmaster », il est parfaitement adapté aux conditions climatiques de Boulogne-sur-Mer et garantit une longue durée de vie et un entretien à moindre coût. Aujourd’hui, c’est donc une touche de fibre synthétique qui est présente tous les 2cm² sur une surface de 7500 m².

Une nouvelle étape majeure dans l’histoire du stade de la Libération. « Nous souhaitons accompagner le club dans ses ambitions » confie le Maire Frédéric Cuvillier. « Avec les aménagements à la Waroquerie, ce sont 2 millions d’euros qui ont été investis. Un chantier important aussi dans le contexte que nous connaissons. Car au-delà du sport, un stade est un lieu de vie qui permet de partager de beaux moments ensemble. »

Le changement de pelouse bénéficie à l’ensemble des équipes du club qui devaient auparavant uniquement utiliser le stade de la Waroquerie afin de préserver la pelouse du stade de la Libération pour l’équipe professionnelle. Ce nouveau gazon permet d’accueillir trois fois plus de rencontres et ouvre ainsi l’accès du stade aux équipes de jeunes pour des tournois ou aux féminines pour les rencontres les plus importantes.

Avec l’ensemble de ces aménagements, le stade de la Libération est classé « niveau 2 » c’est-à-dire homologué pour la Ligue 2 et les rencontres importantes de Coupe de France.

Une pelouse hybrique « grassmaster », comment ça marche ? 

La technique consiste à planter du gazon naturel dans un substrat très élaboré et à venir injecter des fibres synthétiques autours desquelles les fibres naturelles vont s’entourer.

Le kiosque

Les sites de la ville