Créée en 1991 pour contribuer à la sauvegarde des chevaux de trait, la Route du poisson a été jusqu’en 2012 connue et reconnue comme la plus grande course relais d’attelages. La Route du poisson fait référence au parcours emprunté par les chasse-marées (mareyeurs) qui, sous l’Ancien Régime, apportaient, à partir de Boulogne-sur-Mer, les cargaisons de poissons frais à Paris.

Ces attelages appelés à l’époque « ballons de marée », réalisaient la performance de parcourir 300 km en moins de 24h. Ce trajet s’effectuait par étapes dans les relais de Poste, où toutes les deux heures, les cinq chevaux de trait Boulonnais étaient changés. La Route du poisson a existé sous cette forme depuis le XIIIème siècle jusqu’en 1848, date de l’arrivée du chemin de fer qui a d’emblée modifié les moyens d’acheminement du poisson.

En 1991 la Route du poisson est de nouveau créée pour contribuer à la sauvegarde des chevaux de trait. Jusqu’en 2012, elle sera connue et reconnue comme la plus grande course relais d’attelages.

Sous l’impulsion du directeur du Haras national de Compiègne, Bruno Pourchet, la Route du poisson revoit donc le jour sous la forme d’une compétition d’attelages et remet à l’honneur le cheval de trait. Le succès a été au rendez-vous pendant 20 années, avec pas moins de 400 000 spectateurs réunis, de jour comme de nuit à chaque édition, pour encourager les équidés et leurs éleveurs.

Cette version moderne s’éteindra en 2012 pour renaître en 2021 sous la forme d’un nouveau projet mené par Thibaut Mathieu et une équipe constituée de diverses compétences, mais surtout animée d’une même passion pour ce que représente l’univers de la Route du poisson.

EN CHIFFRES

20 équipes européennes de 70 personnes chacune et de 11 paires de chevaux
Parcours de 300 km avec relais tous les 15 km en moyenne dans 20villes étapes = 400 chevaux engagés + 100 chevaux de confort pour voitures médias, sponsors, invités…
6000 bénévoles mobilisés
100 villes et villages traversés

La Route du poisson 2021 : une des plus belles manifestations culturelles, sportives et populaires de France

En effet, elle permettra de faire la promotion du sport équestre, de la pêche, des savoir-faire, du patrimoine, de la ruralité, de la culture, de la gastronomie et des produits du terroir tout en servant les causes du maillage territorial, de l’apprentissage, du handicap, de l’écologie, du développement durable, de bien-être animal, des traditions françaises inscrites dans une identité européenne.

Des rendez-vous sur 5 jours

La course relais entre Boulogne et Paris s’étend sur 24 heures mais en marge et après la course, les équipes s’affronteront sur plusieurs épreuves, dont celle de traction, dite du flobart. D’ailleurs la reconstruction de deux flobarts selon la méthode traditionnelle a débuté en décembre 2020, portée par le charpentier de marine Thomas Liénard et soutenue par la Fondation du patrimoine.

Des animations seront organisées dans toutes les villes du parcours, une boutique éphémère itinérante sera à découvrir, un livre de recettes « locales » réalisé par un chef étoilé. Les arts ne seront pas oubliés avec la mise en valeur et en lumière des lieux emblématiques du patrimoine régional avec la création d’un spectacle équestre, l’organisation d’un parcours patrimoine mais aussi d’un parcours d’art pour une lecture adaptée des lieux. La collaboration avec les différents services culturels de la ville de Boulogne-sur-Mer, permettra d’enrichir cette démarche avec notamment une exposition, visible du 11 au 24 octobre.

Accueillir les différences a toujours existé depuis la 2de édition de la Route du poisson avec la présence d’une équipe composée de personnes en situation de handicap qui participe à la course dans les mêmes conditions. Les Hardis mareyeurs ont toujours véhiculé des valeurs de tolérance, d’intégration et de respect, il n’était donc pas imaginable de fêter les 30 ans de la Route du poisson sans leur présence. Ils sont résolument les ambassadeurs d’une Route humaine et solidaire qui apporte à chacun des participants un projet pédagogique riche et passionnant où le cheval tient à l’évidence une place prépondérante.

L’écologie, l’énergie cheval et le bien-être animal sont aussi au cœur de cette nouvelle version de la Route du poisson. L’élevage des chevaux de trait est parfaitement compatible à une pratique agricole plus responsable, respectueuse de l’environnement dans un système qui peut répondre aux exigences sociales et mêmes économiques d’aujourd’hui. L’association organisatrice souhaite ainsi rendre plus visible les bonnes pratiques de pêche et d’aquaculture et s’engage à faire que cet évènement soit « aussi propre que possible » en limitant les déchets mais également la pollution visuelle et sonore. Tout au long de la course, une vigilance accrue sera instaurée pour garantir les soins à apporter aux chevaux. La charte nationale pour le bien-être équin sera suivie et valorisée et un guide des bonnes pratiques sera diffusée aux membres des équipes, tandis que des vétérinaires s’assureront de son application.
Cette Route du poisson 2021 porte de nombreux objectifs dans différents domaines sans omettre la formation et la valorisation des savoir-faire parfois oubliés qui seront aussi au cœur de la philosophie de cette édition.
Cette emblématique course d’attelages, combinant de nombreux atouts et intérêts, rayonnera au-delà des frontières européennes lui portant ainsi une large visibilité qui bénéficiera à tout le territoire.

La Route du poisson du 21 au 26 septembre 2021. 

Le kiosque

Les sites de la ville