En tournage à Boulogne-sur-Mer depuis début août, le film « Les pires » donne la part belle aux Boulonnais. Figurants, acteurs d'un jour ou rôles majeurs, ils sont nombreux à découvrir l'envers du décor et à se prêter au jeu avec plaisir et talent.

Lundi dernier, un lâcher de 3500 pigeons a rassemblé une centaine de personnes allée Talma. Ce temps fort du tournage du film « Les pires » a permis à de nombreux boulonnaises et boulonnais de découvrir l'envers du décor qui accompagne le tournage d'un long métrage. Une curiosité et une expérience qui va même plus loin pour certains d'entre eux. La production a en effet réalisé plusieurs casting en amont du tournage pour dénicher figurants et acteurs. C'est ainsi que Cathie Bomy occupe le rôle de la mère de Lily, personnage central du film. « J'ai appris qu'un tournage allait être réalisé dans le quartier du Chemin Vert via les réseaux sociaux » explique la nouvelle actrice. « Un dimanche, je vais faire mes courses au marché place Vignon et alors que je discute avec une amie, nous sommes interpellés par Clément qui s'occupe du casting. Il nous parle du film et nous explique le tournage. Sur le coup, on a un peu rigolé. On pensait que ce n'était pas pour nous. On était juste venu chercher des légumes » sourit Cathie. Et pourtant tout s'accélère. « On se dit pourquoi pas et on lui laisse nos numéros de téléphone. Je reçois un texto et je suis reçu l'après-midi où je fais quelques essais dans différents rôles. Le dimanche suivant, alors que je n'y pensais même plus, il me rappelle. Cette fois, rendez-vous à Evancy sur le port. La réalisatrice voulait me rencontrer et me faire tester deux rôles dont la mère de Lily que je joue aujourd'hui. »

Une belle histoire et une belle expérience pour cette habitante très attachée au quartier du Chemin Vert. « C'est très enrichissant et vraiment une belle aventure à vivre. Et puis, c'est valorisant pour les gens du quartier. On les sent investis, fiers et heureux de prendre part à ce film. Ça crée des liens, apporte de l'activité aux commerces et ça m'a aussi permis de revoir des connaissances que j'avais perdu de vue. »

Un sentiment qui se voit tout de suite sur le visage de Pamela Guisgand et Sébastien Pruvost. Les jeunes parents ont accepté de se séparer quelques instants de leur petite Keissy qui fait donc ses premiers pas au cinéma à l'âge de 8 mois. « Quand on a vu l'annonce du casting, on a tenté » explique la jeune maman. « Mais nous n'avons pas été retenus. On a ensuite appris qu'ils recherchaient un bébé. Je suis retourné à la maison récupérer Keissy. Les équipes l'ont vu, l'ont pris à bras et l'on filmé pour voir comment elle réagissait face à la caméra. Ils l'ont trouvé très sociable. Quelques jours après, la réalisatrice me rappelle et me dit qu'elle est très intéressée. » C'est donc parti pour une aventure pas vraiment prévue au départ. « Je suis super heureuse. C'est la petite star de la famille. » Et comment gère-t-elle le tournage ? « On est juste à côté de la pièce où elle tourne. Ça fait forcément bizarre de voir d'autres personnes lui donner à manger et de voir une « autre » maman. Mais les équipes sont supers. Le courant est très bien passé tout de suite et je l'appelle maintenant sa mère de film. Ce sera de supers souvenirs ».

Le synopsis

Lily et Ryan, 16 et 11 ans, sont repérés lors d'un casting sauvage. Le temps d'un été, ils jouent un frère et une sœur dans un long-métrage qui fait étrangement écho à leur vraie vie, et nouent des liens avec l'équipe de cinéma qui s'est installée dans leur quartier.

Le kiosque

Les sites de la ville