Après le tumbling et le trampoline, le Réveil et la ville de Boulogne-sur-Mer sont prêts à accueillir les championnats de France de gymnastique rythmique. Une première pour la cité portuaire et l’association boulonnaise qui verront plus de 450 gymnastes confronter leur talent les 22 et 23 janvier au Palais des Sports Damrémont.

Boulogne, ville sportive, est plus qu’un slogan. Alors que la ville s’apprête à accueillir de nombreuses compétitions tout au long de l’année 2022 (championnats de France de twirling bâton, des 10 km et de savate notamment), le premier évènement qui lance cette belle dynamique est porté par le Réveil, association historique de la ville fondée il y a 125 ans. « C’est une belle marque de confiance de la part de la Fédération française de gymnastique » confie tout sourire, Agnès Bigot, présidente du club. « C’est aussi une première pour nous. La section gymnastique rythmique a été créée en 1990. Le titre décroché par Axelle Jovenin en 2018 nous a permis de prendre quelques repères. Aujourd’hui, la section compte 70 adhérents dont deux sont qualifiées pour les championnats de France. »

Justine Terrier, 12 ans, et Florine Creunet, 22 ans, porteront donc haut les couleurs de la ville et susciteront certainement quelques nouvelles vocations pour cette pratique sportive que le club définit ainsi : « la gymnastique rythmique est une discipline harmonieuse où l’engin a pour rôle d’élargir le vocabulaire corporel afin d’accroitre l’expression artistique. Elle se pratique en musique, en individuel ou en ensemble. Différents engins sont utilisés : la corde, le ruban, le cerceau, les massues et le ballon. » Souplesse, grâce et dextérité seront donc au cœur de la performance des 450 gymnastes venus de toute la France qui tenteront de se surpasser pour remporter un titre national.

« Nous sommes très heureux d’accueillir ce championnat qui démontre une nouvelle fois que Damrémont est le palais de tous les sports » confie Anne Le Lan, adjointe aux pratiques et équipements sportifs. « Sans la construction de la salle annexe qui permet l’échauffement des gymnastes, nous n’aurions pu accueillir ce type d’évènement. Ce championnat est également une belle vitrine pour faire connaître notre ville et engendrera des retombées économiques importantes avec la venue de clubs de tout le pays. C’est aussi un beau coup de projecteur sur le sport féminin qui en a besoin. »

Championnat de France de gymnastique rythmique les 22 et 23 janvier au Palais des Sports Damrémont. Tarifs : 12€ la journée ou 20€ les deux jours. Pass sanitaire obligatoire pour les plus de 12 ans. Covid oblige, la jauge sera limitée à 2000 personnes et un plan de circulation sera mis en place.

Le kiosque

Les sites de la ville