Boulogne-sur-Mer accueille le tirage au sort de la Billie Jean King Cup ce jeudi 10 Novembre. L'occasion de rappeler les liens forts qui unissent le tennis et la cité portuaire. Sport créé en Angleterre en 1874 sur les bases du très français jeu de paume, et seul alors accessible aux femmes, le tennis s’implante à Boulogne-sur-Mer en 1885 à l’initiative de Lady Wood.

Réservé à une poignée d’initiés, le Tennis Club de Boulogne est fondé par des Britanniques, pour des Britanniques, qu’ils soient habitants ou estivants. On pratique alors dans un enclos, boulevard Daunou, au bord de la Liane. En 1896, les courts sont déplacés boulevard Eurvin et s’ouvrent davantage à un public français.

Sous la houlette d’un nouveau comité, après la mort de lady Wood, le TCB entreprend d’importants travaux d’aménagement et d’embellissement, portant avant-guerre à sept le nombre de courts. Leur qualité fait la réputation du club, et le tournoi international organisé depuis 1887 assure au TCB une renommée européenne.

S’il fonctionne toujours durant la première guerre mondiale, accueillant les joueurs alliés, il souffre lors de la seconde et il faut attendre la fin des années 50 pour qu’il retrouve son dynamisme. Remarquable par sa longévité et son unité, le TCB d’aujourd’hui est toujours l’association créée en 1885 par Lady Wood.

Texte et illustrations présentées dans l’exposition « Le sport s’expose à Boulogne-sur-Mer » réalisée par les Archives Municipales.

Découvrez le catalogue de l’exposition : https://bit.ly/3NPWzJM

Les tout-nouveaux courts, parallèles aux remparts, installés boulevard Eurvin en 1896 (c. 1900). Cliché anonyme. AMB, fonds TCB.

Le lawn-tennis, sport accessible aux femmes dès sa création (c. 1910). Cliché anonyme. AMB, fonds TCB.

Double messieurs devant l’un des deux pavillons édifiés en 1910 (c. 1910). Cliché anonyme. AMB, fonds TCB.

Le Tennis Club, lieu de rendez-vous sportif mais aussi mondain (c. 1910). Cliché anonyme. AMB, fonds TCB.

La clientèle anglo-saxonne du Tennis Club de Boulogne apprécie le nouveau buffet (c. 1910). Cliché anonyme. AMB, fonds TCB.

 

Le kiosque

Les sites de la ville