Les groupes VIAE et Prévithal vont créer un complexe hôtelier qui proposera un accueil 3 et 4 étoiles mais aussi un centre de thalassothérapie sur le site de l’Eperon et de la gare maritime. Un investissement privé de plus de 50 millions d’euros qui créera 150 emplois.

La pointe de l’Eperon et sa vue imprenable sur la mer seront bientôt le cadre idéal pour les adeptes de la thalasso marine. Avec l’extension de Nausicaà et la création du Palais des Congrès – salle de spectacles, Boulogne-sur-Mer d’enrichit son offre de tourisme et de loisirs avec un hôtel 3 étoiles sur le site de la gare maritime accompagné d’un hôtel 4 étoiles qui proposera des soins de thalassothérapie sur l’Eperon.

« Depuis 2010, avec l’Axe Liane, nous avons engagé de nombreux projets pour tirer le territoire vers le haut » explique Frédéric Cuvillier, Maire de Boulogne-sur-Mer. « Aujourd’hui, c’est un projet majeur qui se concrétise avec la signature d’un protocole d’investissement privé de plus de 50 millions d’euros. L’ouverture d’un complexe hôtelier et d’un centre de thalassothérapie entraînera la création de 150 emplois directs et autant d’emplois indirects. Le tout sur le site de la gare maritime avec la création d’un bel objet architectural qui respecte l’histoire de cet endroit pour en faire un bel objet d’avenir. Une étape supplémentaire qui traduit la transformation de notre ville en haut lieu du tourisme. »

Le protocole a été signé par Frédéric Cuvillier, Thierry de Tournon, président du groupe VIAE, promoteur immobilier, et Franck Lebon, président de Prévithal, institut de thalassothérapie. « C’est avec grand plaisir que nous nous associons pour vous accompagner dans cette démarche historique pour faire de Boulogne, une place d’attraction touristique » s’enthousiasme Franck Lebon.

Cet équipement nouveau, situé à proximité direct du centre-ville, aura d’importantes retombées pour l’économie locale. « On peut estimer qu’1€ dépensé pour la thalassothérapie entraîne 1€ dépensé dans les commerces du centre-ville » détaille Thierry de Tournon.

Un chantier de 52 millions d’euros va donc s’engager et entraînera la création de 450 à 500 emplois durant les travaux

information coronavirus

Les sites de la ville